Le Cabinet organise régulièrement des formations pour ses clients, dans leurs bureaux ou au Cabinet, dans ses domaines d’expertise.

Le programme de la formation est défini en étroite collaboration avec nos clients afin de s’adapter parfaitement à leurs objectifs.

Chaque thématique est abordée de manière très opérationnelle et un large temps d’échanges est systématiquement prévu afin de favoriser les retours d’expérience des participants et des avocats formateurs.

Formation à la légitime défenseVous êtes gendarme ou policier sur le terrain, vigile, garde du corps, bijoutier braqué, particulier homejacké ou simple citoyen agressé dans la rue : qu’avez-vous le droit de faire, concrètement ? A quel moment ? Jusqu’où ? Et après ?

Avocat pénaliste mais aussi ancien parachutiste, pratiquant de sport de combats et bon connaisseur des armes, Maître Thibault de MONTBRIAL traite des dossiers de légitime défense et enseigne la matière depuis plus de 20 ans. Il vous propose une approche pragmatique, compréhensible par tous, dans un esprit opérationnel.

Le programme :

1. Présentation du cadre juridique

  • Rappel de la loi
  • Les lois connexes (détention d’arme, non-assistance à personne en danger…)

2. Le moment de la confrontation

  • Analyse détaillée de cas concrets
  • Quelques recommandations juridico-opérationnelles
  • Zoom sur les effets psychiques de la violence : « mauvaises réactions », distorsions des souvenirs

3. La conduite à tenir après la confrontation

  • Comment réagir dans la minute qui suit la confrontation
  • Comment réagir avec les services de secours
  • Comment réagir avec les forces de l’ordre

4. L’enquête : comment parler de la confrontation

  • Comment être factuel ? quels détails souligner ?
  • Exercices concrets : que dire ? Que taire ?

5. Conclusion pratique

  • Synthèse des quelques principes clés

Cette formation de 4 heures est destinée à toutes les personnes sensibilisées à la question de la violence légitime, avec ou sans armes, et en particulier :

  • aux fonctionnaires dépositaires de l’autorité publique ;
  • aux cadres et personnels des sociétés de sécurité privée ;
  • aux personnes exposées dans leur vie professionnelle (bijoutiers, commerçants etc…) ;
  • aux pratiquants de sports de combat et d’art martiaux qui s’interrogent sur le cadre d’emploi de leurs techniques ;
  • à tous les citoyens préoccupés de leur sécurité. Formation familiale possible.

Chefs d’entreprises ou cadres dirigeants pénalement responsables, professionnels exposés à une responsabilité pénale spécifique, conducteurs impliqués dans un accident grave : il existe de nombreux cas de figure qui exposent les uns ou les autres à un interrogatoire de police.

Répondre aux questions d’enquêteurs est un exercice compliqué, bien éloigné de tous ceux auxquels préparent la formation universitaire ou la vie professionnelle. Il nécessite un décryptage spécifique, afin que ce qui constitue souvent le point de départ d’une procédure parfois lourde, se déroule dans des conditions optimales.

La formation dure 4 heures avec le programme suivant :

  1. Présentation du cadre procédural
  2. Comprendre la logique d’une enquête pénale
  3. Présentation des techniques d’enquête
  4. Préparation en amont de l’interrogatoire
  5. Simple témoignage, audition libre, garde à vue : vos droits
  6. Parler ou se taire ?
  7. Comment s’exprimer face à un enquêteur ?
  8. Les suites possibles.

Lire “Lorsque les avocats préparent les cols blancs à la garde à vue

Lire “Patrons, n’ayez plus peur d’être placés en garde à vue

Prosélytisme et revendications communautaristes, comportements ambigus de salariés qui ont accès à des installations ou des informations stratégiques… quelle frontière entre une pratique religieuse ostensible et une radicalisation nuisible, voire dangereuse ? que dit la loi ? que faire ?

Dédiée aux managers et à la hiérarchie opérationnelle, cette formation a pour objectif de les sensibiliser au repérage des comportements à risque et à leur hiérarchisation, aux fins de leur permettre d’adapter la réponse et le niveau d’alerte à la réalité du risque.

La formation dure 4 heures avec le programme suivant :

  1. Anticiper la radicalisation : exposé de la problématique concrète dans la France d’aujourd’hui
  2. Anticipation des conséquences du risque de radicalisation d’un salarié et prise de conscience : le risque pénal et l’obligation de sécurité de résultat de l’entreprise
  3. Repérage des comportements à risque
  4. Hiérarchisation des comportements et des 3 degrés de risque (RAS, vigilance, alerte)
  5. Le processus interne d’alerte de l’entreprise
  6. Les réponses possibles (juridiques et autres) : avantages/inconvénients
  7. Collaborer avec les administrations